Installation au Royal Occupé

Lieu populaire et vivant, Le Royal était un cinéma apprécié des montpelliérains et avait survécu à l’arrivée des cinéma multiplexes. Hélas, la cupidité du gérant à eu raison de l’affaire et ce dernier partit « avec la caisse ». Se sentant laissés pour compte, les employés du cinéma abandonné ont réagit en organisant des projections/débats/événements mais ont rapidement dû aller gagner leur vie ailleurs… Mais avant cela, ils ont eu la riche idée de confier les clefs de la bâtisse immense à de jeunes étudiants engagés et déterminés à en faire un lieu de contreculture. Pendant plus d’un an, ils ont organisé des projections de film, des concerts, des rencontres/débats autour de multiples thèmes. Le lieu est devenu Le Royal Occupé, un squat culturel à 100 mètres de la célèbre place de la Comédie !

L’aventure fût néanmoins de courte durée, de plus en plus de monde venait aux événements, ce qui impliquait des inquiétudes quant à la sécurité, peut-être un petit manque de maturité des occupants et quelques faits divers malencontreux ont eu raison du lieu.

Avant cette fermeture, les occupants ont donné carte blanche aux graffeurs et artistes montpelliérains pour venir investir les murs intérieurs et extérieurs du cinéma ! Projet totalement freestyle, sans financement, juste à l’envie de chacun. Voici le résultat de mon intervention, au milieu de dizaines d’autres qui ont redonné des couleurs et de la vie juste avant la fermeture définitive du cinéma.

Gallerie photos